Corinne Atlan

Corinne Atlan - crédit photo : Arnaud Rodriguez

Crédit photo : Arnaud Rodriguez

Diplômée à vingt ans de l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales, Corinne Atlan a vécu près de vingt ans en Asie, enseignant le français au Japon (Tokyo, Nagano, Nagoya, Kyoto) et au Népal (Centre Culturel Français de Katmandou).

Elle a traduit à ce jour plus de 60 œuvres japonaises (principalement romans, notamment Haruki Murakami, Ryu Murakami, mais aussi poésie et théâtre) et publié plusieurs ouvrages personnels.

Elle vit actuellement à Kyoto.

Traductrice de Haruki Murakami, de 1992 (La fin des Temps, Seuil) à 2006 (Kafka sur le rivage, Belfond) elle reçoit en 2003 le prix Konishi de la traduction franco-japonaise pour Chroniques de l’Oiseau à Ressort (Seuil).

Elle a également traduit, entre autres, Le Bouddha blanc, de Hitonari Tsuji (Folio) prix Fémina étranger 1999, les Bébés de la consigne automatique de Ryû Murakami (Picquier), Nuages Flottants de F. Hayashi (Rocher), ainsi que de nombreux romans historiques (Le roman de la Cité Interdite, J. Asada, chez Picquier, La favorite, de Y. Inoue, etc.).

En poésie, elle a édité avec le poète Zéno Bianu deux anthologies de haïku chez Poésie/Gallimard (Haiku, anthologie du poème court japonais, 2002, et Haiku du XXème siècle, 2007). Elle a également établi et commenté une sélection de haïkus de Madoka Mayuzumi sous le titre Haïkus du temps présent, Picquier, 2012, et traduit Ryôichi Wagô, le poète de Fukushima : Jets de Poèmes, dans le vif de Fukushima, Erès, 2016.

Elle dirige également le comité de théâtre japonais de la Maison Antoine Vitez (Centre International de la Traduction Théâtrale). Plusieurs pièces traduites par ses soins ont été montées et jouées en français, notamment Le grenier de Yôji Sakate (éd. Solitaires Intempestifs) au Théâtre du Rond-Point en 2010, Cinq Jours en mars de Toshiki Okada, (éd. Solitaires Intempestifs) au Théâtre du Grütli à Genève en 2013 et au Festival d’Avignon (2014, 2015). Sa traduction de la nouvelle Sommeil de Haruki Murakami a été adaptée en 2015 au Théâtre de l’Œuvre (Paris) par Hervé Falloux sous le titre Nuits Blanches.

Lauréate de la Villa Kujoyama en 2003, Corinne Atlan est aussi auteur, notamment d’un essai sur la traduction du japonais, Entre deux mondes, Inventaire/Invention, 2005, de Japon, L’empire de l’harmonie, L’âme des peuples, Nevicata, 2016, et de deux romans historiques situés respectivement au Japon et au Tibet : Le Monastère de l’aube, Albin Michel, 2006, et Le Cavalier au miroir, L’Asiathèque, 2014.

 

Distinctions

Le Bouddha Blanc de H. Tsuji a reçu le Prix Fémina étranger 1999

Lauréate de la Villa Kujoyama de Kyoto en 2003 pour le projet de roman de Le Monastère de l’aube

Prix Konishi 2003 pour Les Chroniques de l’Oiseau à ressort de H. Murakami (Seuil 2001, réédition Belfond 2012)

Prix Zoom Japon 2012 pour La Prière d’Audubon, d’Isaka Kôtarô (Picquier, 2011)

 

Contact

Nom:*
E-mail:*
Message :*